Accueil > La chenille processionnaire du pin > Quand et comment lutter

La chenille processionnaire du pin : Quand et comment lutter

La chenille processionnaire est un insecte spécifique,
au cycle de vie comportant des variables notables suivant les années.
 
Pour mettre en place un programme de lutte efficace,
il faut maîtriser la biologie de l'insecte et se faire accompagner par un spécialiste.

 

Les Traitements automne-hiver

  • De Septembre à Octobre:

Pulvérisations aériennes de Bacillus ThuringiensisLes pulvérisations aériennes ou par atomiseur du Bacillus Thuringiensis (bactérie biologique + mouillant) sur les 2 premiers stades larvaires. Réservé en général aux grandes surfaces ou surfaces très infestées. Cette bactérie s’attaque au système digestif des chenilles, entraînant leur mort. Il est dépendant des conditions climatiques (pluie, vent, soleil) et nécessite une bonne connaissance du cycle local de la processionnaire. Il faut noter cependant que la bactérie en question peut ne pas être ingérée par les chenilles lors des périodes de mues.

Particuliers, attention à ne pas forcer sur les doses recommandées par les fabricants !

 

  • De Septembre à Janvier

L’échenillage mécanique des pré-nids ou nids d’hiver. Méthode ancestrale et radicale réservée en général aux petites surfaces ou aux particuliers. Méthode qui peut être périlleuse (chutes, urtications) et difficile à mener si les arbres sont de grande envergure et les nids inaccessibles. Il faut impérativement brûler les nids coupés en ayant soin de ne pas se mettre face au vent, car les poils urticants peuvent être volatiles lors du brûlage.

Ne jamais les mettre tel quels dans un sac poubelle !

 

Les Traitements hiver-printemps :

  • De Novembre à Avril

Ecopiège , collier contre la chenille processionnaire du pin Le collier Ecopiège®, destiné aux particuliers et aux zones sensibles urbaines ou périurbaines. A poser dès l'apparition des nids d'hiver.
Totalement écologique
, il peut-être utilisé comme moyen unique car il présente un fort taux de réussite (+ de 96% aux essais INRA).
A mettre en place avant les premières processions. Un piège par arbre infesté.

Le collier Ecopiege® protège des processions de chenilles au sol qu'il collecte en quasi totalité et permet leur destruction au stade chrysalide.

Il est réutilisable.

 

 

 

Traitements en été

  • De Juin à Août

- Le piège à phéromones ou confusion sexuelle:

piège phéromones contre la chenille processionnaire du pinIl peut capturer jusqu’à environ 40% des mâles présents suivant la zone traitée. Il tient lieu d’indicateur pour les traitements futurs à effectuer (monitoring). Il permet de réduire la quantité de femelles fécondées. C’est un traitement écologique.
Traitement au long terme. Mettre 2 pièges pour une zone isolée, de 6 à 10 pièges par hectare ou arbres d’alignement.

- Le piège à phéromone doit être couplé avec le collier Ecopiège®.

 

 

- La pose de nichoirs à mésange et chauve souris : auxiliaires de lutte précieux qui permettent la réduction de la quantité de chenilles et de papillons, à ne pas dédaigner !

Conseils de lutte de L'Institut Nationnal de Recherche Agronomique.

 et de son éminent spécialiste, M. Jean Claude MARTIN, unité expérimentale Entomologie et forêt méditerranéenne, Inra Paca (Avignon)

WIKIPEDIA

 

Un bel exemple de lutte alternative éminament illustré par un film de l'association ECODIV relayé par le site gouvernemental (visionner à partir de 2:16)

http://mayotte.orange.fr/video/high-tech/un-exemple-de-lutte-alternative-contre-la-chenille-processionnaire-du-pin.html