La chenille processionnaire du pin : Accompagnement

La lutte contre la chenille processionnaire du pin est difficile à mener et
un accompagnement est souvent nécessaire.
 
Celui-ci devra être fait par un professionnel spécialisé sachant interpréter les données des pièges, et l'observation des marqueurs du cycle de vie de ce nuisible.
 
Nous vous apporterons la combinaison optimale des diverses méthodes de lutte en mettant à votre service nos 7 années d'expérimentations sur le terrain.

 

Diagnostic:

Pour être efficace et adapté à la lutte future, ce diagnostic et cet accompagnement de la chenille processionnaire se feront :

 

En été: sur la base des relevés des pièges à phéromones. Les quantités de papillons et leur date de capture permettrons en effet de poser un pré-diagnostic pour la saison à venir.
Le piège à phéromones renseignera sur la présence future de l'insecte, des dates probables des futures pulvérisations du Bacillus Thuringiensis ainsi que des futures processions. 

 

 

Début de l'automne sur la base du comptage des pré-nids. Les pré-nids sont de fines toiles bien moins danse que le nid d'hiver ou bourse de soie. Il faut être attentif cette détection.
Ils nous donneront des renseignements précieux sur l'avancement des stades larvaires et du calage des pulvérisations au BT, ainsi que la pose de nichoirs à mésanges

 

 

A la fin de l'automne la présence des nids d'hiver conditionnera  la pose des colliers Ecopiège® ou l'échenillage.
Tous ces comptages permettrons d'affiner le diagnostic clinique d'une zone et de mettre en place un traitement global incluant la lutte alternative remplaçant tant que possible les pulvérisations. Celle-ci restant réservées aux zones fortement infestées.
Ces programmes seront mis en place avec le client, selon son budget et les moyens retenus, pour vous amener au meilleur taux de réussite et garder le nuisible à taux tolérable pour la santé des humains et des animaux domestiques.