Accueil > La mésage, redoutable ...

Conseils - La mésage, redoutable prédatrice de la processionnaire

La mésage, redoutable prédatrice de la processionnaire (24-11-16)

La mésage, redoutable prédatrice de la processionnaire

 

 

La mésange, un prédateur efficace :

 

Une mésange peut en effet consommer jusqu’à 500 chenilles par jour en période hivernale. Cet oiseau prédate à tous les stades larvaires et ne craint pas les poils urticants.
Pour subsister, cet oiseau doit manger en grosse quantité les insectes pour faire face à la période de froid, au moment où les proies se font rares.  

Il prédate bien plus encore en période de nidification pour nourrir les oisillons.
Les études menées démontrent significativement une réduction des populations de chenilles processionnaires lorsque celles-ci nichent dans ou près des conifères atteints. La réduction peut aller 10 à 40% de l'effectif suivant la proximité des nids occupés par les mésanges. Leur rôle est écologique et évolutif. La mésange va en effet adapter sa prolificité suivant la densité locale d'insectes à prélever. On observe au Portugal une deuxième portée opportuniste lors de processions d'été sur des chenilles processionnaires au cycle décalé.


Voir étude I.N.R.A ci-dessous sur les mésanges et autres oiseaux prédateurs


https://www.google.fr/search?q=inra+et+m%C3%A9sange&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&ei=UwI3WI_JLrP_8AecoLrACg

L'oiseau ne craint pas les poils urticants:

l'oiseau est peu sensible aux poils urticants et dans la majorité des prélèvements, il va frapper l'insecte contre une branche pour séparer la peau du contenu et de la tête. Il pourra  ainsi l'ingérer sans danger. Des nids entiers de processionnaires peuvent alors être vidés. On observe alors des impacts de bec, plus ou moins importants, significatifs de cette prédation.
 

La mésange est un prédateur aussi redouté par ses congénères:

si la puissance de la prédation sur la processionnaire est reconnue et observée depuis toujours, il est moins connu en revenche, son aspect agressif sur d'autres oiseaux. Les passereaux peuvent en faire les frais, tout particulièrement en période de disette et dans les zones aux hivers rigoureux. Sur les sites dedistribution de nourriture, il existe une hiérarchie imposée par cet oiseau: les mésanges se servent en effet en premier,  les autres oiseaux présents et de plus petite taille attendront leur tour pour se nourrir.
Cet oiseau, puissant d'une taille supérieure à la majorité des passereaux semble aussi doté d'une intelligence remarquable : il a été observé l'utilisation d'outils. Le fait même de frapper la processionaire pour retirer la peau remplie de poils urticants est la preuve d'une réflexion et d'une transmission de savoir.
On comprends donc pourquoi, s'adjoindre la prédation de ce redoutable prédateur est efficace dans la lutte alternative aux pesticides.
 
https://www.facebook.com/lamesangeverte.fr/posts/2024096877861060

 

Combiner le colier Ecopiège au nichoir, la combinaison optimale pour lutter contre la chenille processionnaire :

mésange prélevant dans l'Ecopiège, piège contre la chenille processionnaireVotre écopiège en place va éliminer la majorité des chenilles présentes dans vos arbres, cependant la mésange agit en amont et réduit le niveau des population:

-elle prédate les pontes et réduit ainsi le nombre de chenilles présentes dans vos arbres
-elle prédate à tous les stades larvaires et va même continuer au moment des processions, avec un peu de chance, vous la verez faire des allées et venues dans le collier au moment de la capture des chenilles.

 

La mésange participe aussi à la lutte contre les autres insectes nuisibles votre jardin :                                                                                                              

la mésange prélève aussi araignées, mouches, pyrales et autre insectes indésirables dans le jardin. Il est donc bienvenue de la péréniser par l'installation de nichoirs.
 
 

Poser un nichoir à mésanges :

nichoir à mésange de La Mésange Verte poséLa pose de nichoirs à mésange peut s’effectuer tout au long de l’année mais il est préférable de les mettre en place dès le printemps ou le début de l’hiver, orienté à l’Est et au Sud Est, voir Nord Est de préférence.

Ne jamais les installer plein Sud en exposition directe au soleil, au risque de voir les oisillons cuire. Protéger l'endroit de pose par une couronne de ronce ou du grillage pour éviter la prédation par les chats, voir les écureuils !
Les installer en début d’hiver permet aux mésanges de les repérer pour y élire domicile durant la période hivernale.
L'endroit choisi devra être calme, plutôt éloigné d'une route ou d'un chemin fréquenté. Il est surtout primordial d'installer le nichoir dans un endroit le plus abrité possible des intempéries.

Le nichoir peut-être accroché sur le tronc de l'arbre ou accroché à une branche. Il ne doit pas balloter mais être stable pour que l'occupation soit pérenne. Si vous choisissez de l'accrocher sur le tronc à l'aide de fil de fer, veillez à intercaler un tasseau de bois ou tout autres matériaux évitant de blesser le tronc lors de la croisssance et déserrer l'attache si besoin tous les ans.
Les mésanges peuvent nicher plusieurs fois au cours de l’année si la climatologie le permet.

Les 10 commandement de l'installation du nichoir selon Ornithomedia
 
les conseils de
 
http://www.oiseau-libre.net/Refuges/Nichoirs/Conseils-nichoirs.html
 


Nombre de nichoirs à installer :


Poser un nichoir tous les 20 mètres pour éviter la concurrence de territoire.
S’il s’agit d’une zone fortement boisée, nous préconisons l’installation de 25 nichoirs par hectare, en respectant toujours une distance de 20 mètres entre chaque nichoir.

 

 


Entretien et nettoyage :


Limitez les visites et utilisez des jumelles pour regarder de loin les parents et les jeunes sans les déranger. Si des oisillons sont présents au sol, ramassez-les et replacez-les dans le nichoir pour qu'ils soient en sécurité.
Le nid doit être facilement accessible pour pouvoir être nettoyé en fin de la saison de nidification.
 

A partir de septembre, il faut vider le nichoir, brosser l'intérieur et le nettoyer à l'eau.
Il est important de vérifier que les planches sont bien jointes et que l'attache est solide.

 

Vous pouvez attirer les mésanges pour favoriser l'installation dans vos nichoirs :

 

Grâce à des boules de gras ou des graines, vous pouvez nourrir les mésanges pour les aider à subsister pendant la période froide. Ainsi attirées par cette nourriture , elles se sédentariseront beaucoup plus facilement. Attention cependant à stopper ou limiter cette alimentation au moment des processions car l'oiseau prédateur est opportuniste et ira au plus facile !

 

Retour