Accueil > Les pulvérisations de ...

Conseils - Les pulvérisations de bacillus thuringiensis contre la chenille processionnaire

Les pulvérisations de bacillus thuringiensis contre la chenille processionnaire (21-09-14)

Les pulvérisations de bacillus thuringiensis contre la chenille processionnaire

Les traitements à base de Bacillus thuringiensis vont démarrer dans toutes les régions de France qui sont concernées par la problématique processionnaire. Ces pulvérisations sont très dépendantes du cycle de vie de l'insecte ainsi que des conditions climatiques. Elles demandent un vrai savoir-faire afin d'atteindre l'objectif recherché et éviter tout risque de pollution.

 

Le bacillus thuringiensis, une bactérie homologuée biologique

 

Le bacillus Thuringiensis est une bactérie utilisée pour infecter le système digestif des chenilles. D'alleurs, elle est employée pour traiter toutes les sortes de chenilles et larves (moustiques, Pyrale du chou, etc.........). Cette molécule est homologuée en agriculture biologique car elle est naturellement présente dans les sols. Le mouillant qui permet à cette bactérie de s'acrocher aux aiguilles n'est, lui, pas homologué en agriculture biologique.

 

Les pulvérisations contre la chenille processionnaire

 

Le bacillus Thuringiensis doit être pulvérisé par voie aériennne ou terrestre, de façon à recouvrir et enrober les aiguilles de pin que les chenilles doivent consommer pour être infectées. Elles mourront quelques jours après avoir ingéré le produit.

 

 

 

Des pulvérisations qui demandent une vrai maîtrise technique

 

L'efficacité de ce traitement est fortement dépendant de la qualité de son application. Elle reste en général réservée aux professionnels car elle nécessite une bonne connaissance du cycle de vie de l'insecte, de son développement annuel et le respect de certaines conditions climatiques. En effet, ce traitement doit être effectué au cours des trois premiers stades larvaires pour une efficacité maximale.
Il nécessite également d'éviter certaines conditions climatiques (pluie, vent, fort ensoleillement) car la molécule peut disparaître et être lessivée dans les 5 premières heures. Pour éviter les dommages collatéraux sur les autres insectes (en particulier les abeilles et les pollinisateurs), il est conseillé de la pulvériser à la tombée du jour pour éviter les périodes où ces insectes précieux pour les cultures sont encore présents. Le bacillus Thuringiensis bénéficie de la "mention abeille" qui légifère ce type de recommandation. Lors de l'épandage, le produit doit avoir la bonne consistance de façon à ne pas couler vers le sol.
Des zones d'échec peuvent apparaître après le traitement, elles peuvent être dûes à un manque de technique, mais aussi au fait que les chenilles processionnaires cessent de s'alimenter lors des périodes de mues. La processionnaire doit en effet muer 4 fois pour grossir et changer de stade larvaire.
On voit donc bien que le nombre de paramètres à respecter est important afin d'obtenir de bons résultats pour optimiser le taux de réussite.
L'application de cet épandage destiné à la chenille processionnaire, demande un outillage spécialisé capable de pulvériser la moitié de votre arbre et ce sans coulures. Le matériel est, en règle générale, un atomiseur ou nébulisateur, afin d'obtenir un réglage de buses et un débit précis. Deux traitements sont conseillés.
 

Des restrictions concernant l'autorisation de ces pulvérisations depuis 2011

 

De nombreux départements n'ont plus l'autorisation de pulvériser par voie aérienne; la distance de sécurité impose en effet un éloignement de minimum 50m des habitations, ce qui n'est pas forcément réalisable en ville. Certains préfets refusent donc ces modes d'application. Les pulvérisations aériennes de BT ont été réduites du tiers depuis 2011. Voir publication préfeture ci-dessous

 

PREFECTURE
 
 

Les pulvérisations chez les particuliers

 

Vous souhaitez utiliser le Bacillus Thuringiensis sur vos arbres ? Vous trouverez sans problème le produit dans les jardineries. Veillez à bien respecter la dose préconisée. Ne doublez pas la dose, cela ne sert à rien sinon à vous polluer vous même. Mettez un vêtement protecteur, des lunettes ainsi qu'un chapeau. Couvrez au moins le tiers de l'arbre en veillant à ce que le produit ne coule pas des branches mais les enrobe. Tenez compte des conditions climatiques, l'idéal étant un temps légèrement couvert, sans pluie dans les heures qui précèdent et qui suivent, sans vent ni soleil. Ne pas dépasser la fin Octobre cette année.

 

La mésange Verte une entreprise spécialisée contre la chenille processionnaire

 

Nous sommes régulièrement interpellés par des clients pour qui l'échec de ces applications représente une perte financière mais aussi et surtout la prolifération d'un nuisible nocif pour la santé humaine et animale. La processionniare est un insecte à la remarquable adaptation qui est devenu un des marqueur du réchaufement climatique et qui n'a pas fini de faire parler de lui.

 

Nous pouvons vous accompagner grâce à notre spécialisation et notre expertise et mettrons en place pour vous le calendrier de lutte optimale pour endiguer  au mieux votre problématique PROCESSIONNAIRE.

 

Retour