Accueil > Comment éviter les ...

Conseils - Comment éviter les problèmes causés par la chenille processionnaire

Comment éviter les problèmes causés par la chenille processionnaire (27-11-13)

Comment éviter les problèmes causés par la chenille processionnaire

La chenille processionnaire est un nuisible dangereux pour les humains et les animaux. Elle possède des milliers de poils urticants qui seront libérés en cas de danger. Ils sont la cause de réactions allergiques plus ou moins graves qui vont de la simple urtication au choc anaphylactique. Sur les animaux les cas de nécroses de la langue sont fréquents.

 

Dès février pour la majeure partie des régions de France, lors de périodes de plusieurs jours de températures clémentes, les processions vont débuter.

Elles sont évidemment conditionnées par l’exposition de votre arbre, c’est-à-dire l’insolation journalière des nids présents,  le climat de votre région et la date de ponte des papillons. Le sol doit alors atteindre des températures comprises entre 10 et 20° centigrade et être suffisamment meuble pour permettre l’enfouissement destiné à la transformation en chrysalide. Si la procession de chenilles ne trouve pas rapidement les conditions nécessaires à son enfoiussement dans la terre, elles continueront à cheminer. On peut alors retrouver une colonie de chenilles sur toutes les surfaces emmagasinant la chaleur, murs, goudrons, façades,  etc….

Sachez que toute intervention humaine aura pour conséquence une activation du système de défense de la colonie. En effet lors des processions, les chenilles sont très facilement stressées et ouvrent  leurs "miroirs", remplis de peau contenant les poils urticants. Ces poches situées sur chaque segment dorsal possèdent un cloisonnement qui s’ouvre tel les pages d’un livre en libérant les poils urticants. Ces derniers mesurent moins d’un millimètre et restent, après libération, en suspension dans l’air ambiant. On dénombre au minimum 120 000 poils par miroir, c’est-à-dire un million par chenille. On comprend donc mieux pourquoi s’approcher de l’insecte à la période où ces poils sont le plus actifs peut-être dangereux. Ces poils demeurent urticants plusieurs mois après leur libération; les nids d’hiver sont donc bien eux aussi, urticants et allergènes.

 

 

Notre conseil: Lors des processions, n’intervenez pas et laissez s’enterrer les chenilles. Vous marquerez l’endroit de l’enfouissement avec un bâton et viendrez les déterrer un mois plus tard. Arrosez votre sol avant d’intervenir pour éviter l’effet volatile des poils qui peuvent subsister dans le sol. Vous vous protègerez par des vêtements adaptés, à usage unique ou ciré, lunettes, casquette, gants que vous ne retirerez pas face au ventDétruisez les chrysalide récoltées par incinérationLors du brûlage, ne vous mettez pas face au vent pour éviter les urtications causées par la chenille processionnaire. (photos M.E.B G.Chauvin)

 

Rappel des dangers sanitaires causés par la processionnaire lors de contacts directs ou indirects, ces réactions étant plus ou moins importantes suivant la sensibilité et l'allergie développée par les individus en contact :

 

- Sur la peau :


Irritations avec plaques rouges, avec ou sans vésicules accompagnées de sensations de brûlures et de démangeaisons. Ces réactions vont durer de quelques heures à quelques jours, suivant la sensibilité et l’importance de l’exposition. Ces lésions se retrouvent principalement aux endroits où les vêtement frottent: poignets, cou, jambes. Ces urtications peuvent, lors de contacts directs ou répétés, être particulièrement graves (palpitations, fièvre, oeudème de Quincke).

 

- Sur le système respiratoire :


De simples éternuements et irritations pouvant aller jusqu’à la crise d’asthme

 

- Dans les yeux :


Contour des yeux et paupières rouges et enflées. La pénétration dans l’oeil des poils peut causer de graves dommages pouvant aller jusqu’à la cécité. Il est indispensable de consulter un praticien de santé.

 

 

 

Chez les animaux domestiques, des dommages sanitaires du même ordre que chez les humains apparaissent, auxquels on rajoutera la très redoutée nécrose de la langue. Les animaux, curieux (souvent les jeunes sujets), s’approchent des processions et reniflent avec leur truffe ou prennent dans la gueule des chenilles. Une ulcération va très vite apparaître, l’animal va baver,  les babines et langue vont enfler, devenir rouge, et commencer petit à petit à durcir et virer au blanc, puis au violet noir.

nécrose de langue de chienC’est un cas de consultation vétérinaire d’urgence ! Le vétérinaire mettra l’animal sous antihistaminique et cortisone, voire plus suivant les symptômes. Si le soin n’est pas rapidement prodigué, la langue va s’ulcérer et la nécrose commencer. Une partie de langue, voire la langue entière va tomber ou devoir être amputée par le vétérinaire, le système digestif peut-être atteint, et dans les cas les plus graves des problèmes de coagulation sanguine ou  de reins vont apparaître. Les mêmes atteintes peuvent apparaître lorsque votre animal se couche sur un sol ou broute de l’herbe souillée. Ne laissez jamais une niche, un box (les chevaux peuvent être atteints), ou des enfants jouer sous des pins atteints lors des périodes critiques. Rincez à grande eau après des processions pour drainer les poils vers le sol.

La contact avec la chenille processionnaire cause une nécrose de la langue.

http://blog.dogfidelity.com/2017/03/chien-alerte/

 

 

 

 

 

 

logo d'une armoire à pharmacie On peut :

  • Épiler les poils non brisés avec du sparadrap
  • Laver les vêtements souillés à la machine à laver à la température la plus haute possible pour dissoudre les poils et entrainer la substance urticante (au moins 60°c)
  •  
  • Pour les atteintes de la gueule des chiens, laver à l'eau froide avec une éponge sans faire avaler le liquide à l'animal
  • En homéopathie :
    BOMBIX 3 ou 5CH
    HISTAMINUM 3 OU 5CH
    APIS MELLIFICA 3 ou 5CH
    ARSENICUM ALBUM 5 ou 9CH dans les cas où la peau ou les muqueuses présentent des symptômes de brûlure au 3ème degré

3 granules toutes les 1/4 heures, espacer au fur et à mesure de l’amélioration dans les cas

 

Voici les conseils du vétérinaire qui intervient sur la page Facebook "lutte chenilles processionnaires":

"Le médicament le plus indiqué dans ce cas est ARSENICUM ALBUM (il y en a probablement d'autres mais Arsenicum sera très souvent indiqué dans plus de 90% des cas). Cela fonctionne très bien si donné rapidement je l'ai déjà prescrit sur plusieurs centaines de cas avec succès. A donner en dynamisation basse (entre 5 et 9ch) sans avis médical. Bien rincer la bouche du chien. Il est bien évident qu'il faut consulter malgré tout car les séquelles peuvent être graves, de plus certains animaux ne seront pas réceptifs au remède et il en faudra un autre. Donc foncez chez votre vétérinaire quand même.
Donnez aussi les granules dilués dans un peu d'eau (environ 200ml), ce sera plus efficace et à chaque fois qu'on secoue le traitement la dynamisation augmente légèrement on peut répéter plus souvent les prises, par exemple toutes les 10 minutes sur la route.
Apis est indiqué pour une brûlure au 1e degré, Cantharis au 2e, Ledum plus pour les piqûres de moustique, et je ne vois pas ce que fait Lachesis là dedans...
Attention donc aux infos sur l''homéopathie, il faut connaître la maladie qu'on soigne et le fonctionnement des remèdes sinon ça ne marche pas et c'est pour cela qu'elle est tellement décriée."

 

Le contact avec le venin impose un rinçage immédiat à l’eau claire (pas d’eau chaude qui dissoudrait les poils et libèrerait le venin).

Toutes ces suggestions ne dispensent absolument pas la consultation médicale ou vétérinaire bien évidemment !

Vous pouvez consulter, en cliquant sur le lien ci-joint, le Centre anti poison de Belgique. Attention on parle sur cet article de la processionnaire du chêne, mais les symptômes cliniques sont plus ou moins identiques.

 


 

 

-collier Ecopiège®
-échenillage
-nichoir à mésange
-piège à phéromones
-pulvérisations du Bacille de Thuringe (en dernier recours)

http://www.lamesangeverte.com/la-chenille-processionnaire-du-pin-quand-et-comment-lutter.html

 

un bel exemple de lutte alternative sur la Rigole de la Plaine ( rivière alimentant le Canal du midi classée au patrimoine de l'UNESCO) relayé par l'exellant documentaire de l'association ECODIV  et ALIM'AGRI , le site du ministère del'Agriculture et de la Forêt

http://mayotte.orange.fr/video/high-tech/un-exemple-de-lutte-alternative-contre-la-chenille-processionnaire-du-pin.html

 

Retour