Accueil > Le cheval et la chenille ...

Conseils - Le cheval et la chenille processionnaire : attention danger !

Le cheval et la chenille processionnaire : attention danger ! (25-11-13)

Le cheval et la chenille processionnaire : attention danger !

Le contact des chevaux avec la  chenille processionnaire est souvent synonyme d' urgence veterinaire. En effet la processionnaire ne constitue pas seulement un danger pour le chien et le chat, elle l'est également pour tous les animaux domestiques herbivores. Le cheval est lui aussi sujet à des atteintes sanitaires qui peuventse révéler très dangereuses pour l'animal, avec pronostic vital en jeu.

 

Des dangers d’envenimation grave

 

Même si ce n’est pas l’urgence vétérinaire la plus courante, il n’est pas rare que les chevaux soient sujet à l’envenimation par la chenille processionnaire. Les mesures à prendre doivent être très rapides et nombre de propriétaires ignorent les dangers de cet insecte nuisible pour leur compagnon.

La chenille processionnaire est la cause de fortes urtications qui peuvent être généralisées à tout le corps des chevaux. Les urtications arrivent lorsqu’ils pâturent ou se reposent sous les pins. Le corps se couvre de vésicules et le cheval en se grattant finira de briser les poils urticants. Les équins peuvent aussi brouter de l'herbe contaminée par des processions et ingérer ainsi une grosse quantité de poils allergènes.

Le venin ainsi libéré accentuera les atteintes déjà présentes. Il pourra être la cause de la très redoutée nécrose de la langue que connaissent bien les vétérinaires . Le venin contenu dans les poils, qui porte le nom latin thaumatopoeïne, s’attaque aux tissus et peut les nécroser. Les plus sensibles, comme celui des babines et de la langue et toutes les muqueuses en général sont les plus sujets à la nécrose.

Durant la nécrose, les tissus se durcissent, enflent et prennent une couleur jaunâtre. Ils deviennent ensuite violacé-noirs. En effet, les tissus attaqués se détruisent et sans intervention vétérinaire rapide, ces derniers devront être amputés. Un morceau de tissu peut même tomber sans intervention rapide du vétérinaire.Puis la gueule se bloque et l'animal à de grandes difficultés à respirer. Des dommages sur les reins et la coagulation saguine peuvent apparraître si le chaval a ingéré une forte quantité de poils allergènes. On comprend donc l’urgence à faire intervenir son vétérinaire afin de préserver le système buccal du cheval qui est un herbivore. Dans les cas les plus grave, c'est la vie e l'animal qui est en jeux

Cheval et processionnaire sont synonymes d’urgence vétérinaire !

Pour de plus amples informations, consulter

http://hopàcheval.fr/le-cheval-et-les-chenilles-processionnaires/


La Mésange Verte a lançé printemps 2013 une campagne publicitaire auprès des vétérinaires de France. Ces derniers ont assuré le relai en posant l'affiche dans leurs cabinets vétérinaires.

Retour